The COMM

Entrepreneuriat créatif au Japon

Pour ce numéro, The COMM s’est assis avec Jimi Okelana, fondateur et directeur créatif de l’entreprise ON-1 basée à Tokyo, pour discuter entrepreneuriat créatif au Japon. Jimi livre une vision du décor actuel de l’entreprise des professionnels de la création – et de façon plus cruciale, comment il va impacter le futur des jeunes. Lisez notre interview ci-dessous pour plus d’info !

 

Présente-toi s’il te plait ! Qui es-tu et qu’est-ce que ON-1 ?

Je suis le directeur de création et fondateur de ON-1 Inc., un collectif de professionnels de la création axé sur les événements à Tokyo au Japon.

Quel genre d’événements produit ON-1 ?

L’année dernière, ON-1 a eu pour but de créer et soutenir des événements qui encouragent des créateurs de projets à moins penser et à faire plus. On réunit des personnes qui partagent le même intérêt de mettre en valeur leur travail avec d’autres acteurs du milieu motivés.

Les événements se veulent être un effort collaboratif en produisant de multiples projets en nouvelles expériences interactives. Notre communauté couvre absolument tout, des arts du spectacle à l’apprentissage automatique. Il n’est pas rare pour des projets créés à partir de nos événements de mener à du travail rémunéré avec des entreprises recherchant des idées originales et authentiques pour de la promotion de produit.

Qu’est-ce qui t’a inspiré à travailler avec de jeunes créateurs ?

J’ai eu le privilège de passer la plupart de mon “adulting”* en tant que créateur au Japon, après avoir emménagé ici il y a à peu près 12 ans. Cette expérience m’a appris à traverser la crise économique globale de 2007-2008, pour maintenant travailler avec certains des leaders créatifs les plus influents du Japon.

Au cours de ce processus, j’ai remarqué que le potentiel des jeunes talents était souvent sous-exploité, et qu’il y avait un fossé entre l’économie créative et l’investissement/capital entreprise. En progressant vers une nouvelle ère de l’automatisation, les industries auront besoin d’optimiser le potentiel créatif de la main-d’oeuvre humaine. C’est le coeur de notre projet à ON-1. Nous voulons initier un programme d’éducation qui protège l’étincelle des nouvelles idées et offre un nouveau modèle de business créatif durable.

*Passage à l’âge adulte

Pourquoi as-tu préféré te concentrer sur le Japon en particulier ?

J’ai grandement bénéficié de l’opportunité de vivre et travailler au Japon, j’ai donc ressenti la responsabilité de contribuer à mon tour. Il y a une tendance incontestable à être conservateur et frileux dans le monde du travail japonais actuel, mais la façon dont l’histoire est racontée peut facilement faire changer les “non” en des “peut-être” prometteurs. L’association entre trouver de nouveaux moyens pour mettre en oeuvre la créativité, et la maîtrise de l’art de raconter des histoires comme stratégie commerciale est un challenge motivant pour moi au Japon.

Quels sont les plus gros challenges quand on démarre une entreprise au Japon ? Est-ce plus difficile lorsqu’il s’agit d’une entreprise travaillant dans le secteur créatif ?

Les plus gros challenges en démarrant une entreprise au Japon sont aussi les plus grands avantages. Créer des relations professionnelles sur le long terme prends du temps, de la patience et la maîtrise du langage non-verbal qui est la moitié de la communication au Japon. Même si c’est n’est pas spécifique au Japon, les systèmes éducatifs et d’entreprises sont basés sur l’apprentissage par cœur et les résultats quantifiables. Cela rend difficile pour la plupart des groupes de conceptualiser et trouver une valeur qualitative de la pensée du 21ème siècle.

Dans ce type d’environnement, avoir un esprit créatif est précieux. La partie difficile est d’apprendre à créer des exemples concrets et fructueux intégrant les deux côtés et rendant l’expérience profitable pour tout le monde. Chacun est convaincu que le futur se construit autour du business créatif, l’opportunité est de déterminer ce que cela implique pour ce que tu tentes de construire.

Quel conseil donnerais-tu aux créateurs vivant au Japon qui essaient de vivre de leur passion ?

Bien que la majorité des recherches créatives requièrent beaucoup de conscience de soi et travailler sur des compétences individuelles, il est très important de trouver une communauté de gens qui peut vous soutenir et vous motiver pour avancer. En plus d’être sûr de s’entourer de créateurs qui partagent le même état d’esprit, il est tout aussi important de déterminer quelle est la compétence commerciale que vous pouvez développer à côté des projets qui vous passionnent .

Quels sont tes futurs rêves et objectifs ?

Mon objectif futur est de continuer à soutenir les créateurs à Tokyo à travers ON-1 en offrant une communauté alternative, un espace pour expérimenter et convertir nos projets collaboratifs en produits durables. J’ai récemment remarqué le besoin grandissant de se concentrer sur la santé et le bien-être dans le réseau professionnel créatif, donc je suis impatient d’explorer cet aspect également.

Quelque chose à ajouter ?

Pensez moins, faites plus !

 

Site Web

Modèle : @jokelana
Photographe : @anna.boat.prem

Introduction et questions par Choom, traduites par Lucie.

Post a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *